Les Projets du RAM-C

Le souhait de coopérer, grandir & s’émanciper

Le Saviez-vous? 

Depuis le début de la constitution de ce réseau, l’ambition première a toujours été d’aller vers une coopération forte entre les acteurs de la culture et ceux de l’éducation populaire… Cela dans un seul objectif : l’humain…au beau milieu !

Colloque "l'humain...au beau milieu"

17-18-19 Octobre 2022

Trois journées de travaux pour penser ensemble les défis à relever pour proposer une culture coopérative, mettant l’accent sur l’expérience, l’envie d’être accessible à tous et toutes, dans un soucis de « ramener à » comme d' »aller vers »…

En cohérence avec les objectifs du collectif en matière de droits culturels, d’émancipation des publics et de la valorisation des professionnels multiples oeuvrant dans cette direction, trois journées on été animées par un collectif se voulant large et divers.

17 octobre : faire (re)connaissance

  •  Accueil et Ouverture par Karine Chièze, médiatrice culturelle à l’Opéra National de Lyon & Bernard Noly, vice président des Francas du Rhône et de la métropole de Lyon
  • Conférence inaugurale de Marie-Christine Bordeaux, vice-présidente « culture et culture scientifique » de l’Université Grenoble Alpes, chercheure au Groupe de recherche sur les enjeux de communication (GRESEC) et membre du Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle (HCEAC)
  • Bourse d’échanges permettant aux inscrits de rencontrer des structures (associations, institutions culturelles, collectifs…) investies dans l’action culturelle et l’éducation populaire.
  • Réception à l’Hôtel de Ville de Lyon par Nathalie Perrin-Gilbert, adjointe à la culture de la ville.  

 

18 octobre : faire dialogue et partage

  •  Journées de réflexion en ateliers autour de quatre thématiques : « la personne au centre » / « La Formation » / « L’évaluation » / « Les inter : coopérations, différences, contaminations & transversalités
  • Multiplex de Spectacles proposés sur Lyon et Villeurbanne : Opéra National de Lyon – Théâtre des Célestins – Maison de la Danse – MJC Villeurbanne

 

19 octobre : faire « plus loin »

  • Table ronde de clôture proposant une discussion avec des témoins majeurs (les discutants) des ateliers de la veille :
    • Marie-Lys Courel, directrice des affaires culturelles, Communauté d’agglomération du Pays voironnais
    • Philippe Osmalin, responsable du département culture d’ATD Quart Monde
    • Cécilia de Varine, chargée de projet et formatrice en médiation culturelle au Centre hospitalier SaintJean-de-Dieu, co-fondatrice de l’association Médiation Culturelle Association – MCA
    • François Veyrunes, danseur et chorégraphe, directeur artistique de la compagnie 47•49 (Grenoble)

au beau milieu....le livre !

Depuis 2005, dans l’agglomération lyonnaise, une fédération d’éducation populaire, les Francas du Rhône et de la métropole de Lyon, anime un réseau associant, dans la réfléxion comme dans l’action, des médiateurs oeuvrant au sein des principales institutions culturelles du territoire et des animateurs socio-éducatifs de ce même espace.

Conçu par ce réseau, le présent ouvrage revient sur certains des projets menés en commun et rassemble les réflexions qu’ils ont inspirées à leurs protagonistes; structuré à partir de trois notions clefs de territoire, d’expérience et d’alliance, il témoigne de l’obsolescence de la vieille scission entre culture et éducation populaire, et souligne la fécondité d’une telle coopération, si atypique au payx d’André Malraux

Au moment où les politiques culturelles – avec la territorialisation croissante de l’action publique et l’essor de la notion de droits culturels – connaissent une mutation historique, il montre aussi que la mise en oeuvre d’une démarche transversale et interprofessionnelle constitue, pour un territoire, un atout certain autant qu’un enjeu démocratique.

Edition « La passe du vent » – Mai 2016 – 124 pages

Colloque Culture & Education Populaire 2013

Après les premières actions menées dans le courant des années 2000, autour des Forums des Enfants Citoyens notamment, le réseau s’est structuré et consolidé, même si le nom de « RAM-C » apparaîtra bien plus tardivement. L’envie donc de rassembler des acteurs de la culture et de l’éducation populaire fait son chemin et les membres souhaitent que ces réflexions passionnantes soient portées sur l’espace public. C’est ainsi que l’idée de premières rencontres ouvertes apparaissent. 

En 2013, une première journée de colloque autour des droits culturels, et coordonné par les Francas, voit donc le jour. Et les professionnels y répondront présents. Ils seront plus d’une centaine à s’inscrire pour partager, réfléchir, coopérer.  Et coopérer autour de cette idée d’une action culturelle accessible à tous et toutes, à l’application inconditionnelle des droits culturels.